Recouvrement de la taxe OFII
18 janvier 2023
Covid-19 : les arrêts de travail dérogatoires prennent fin au 1er février 2023
6 février 2023

Ponts et jours fériés 2023 – 2024

Quels sont les jours fériés en France en 2023 ?

  • Dimanche 1er janvier 2023 : Jour de l’An
  • Lundi 10 avril 2023 : Lundi de Pâques
  • Lundi 1er mai 2023 : Fête du travail
  • Lundi 8 mai 2023 : Armistice 1945
  • Jeudi 18 mai 2023 : Ascension
  • Lundi 29 mai 2023 : Lundi de Pentecôte
  • Vendredi 14 juillet 2023 : Fête nationale
  • Mardi 15 août 2023 : Assomption
  • Mercredi 1er novembre 2023 : Toussaint
  • Samedi 11 novembre 2023 : Armistice 1918
  • Lundi 25 décembre 2023 : Noël

Quels jours sont à poser en 2023 pour faire le pont ?

Plusieurs ponts sont possibles pour cette année 2023 :

  • Jeudi de l’Ascension à la date du 18 mai 2023, il est possible de poser le vendredi 19 mai sachant que les élèves n’auront pas classe les vendredi 19 et samedi 20 mai, selon le calendrier officiel du ministère de l’Éducation nationale.
  • Mardi 15 août de l’Assomption, vous pourrez poser le lundi 14 août 2023.
  • Si vous souhaitez poser deux jours d’affilé pour faire le pont, en octobre, il est possible de poser les lundi 30 et mardi 31 octobre car la Toussaint tombe le mercredi 1er novembre.

Quels sont les jours fériés en France en 2024 ?

  • Lundi 1er janvier 2024 : Jour de l’An
  • Lundi 1er avril 2024 : Lundi de Pâques
  • Mercredi 1er mai 2024 : Fête du travail
  • Mercredi 8 mai 2024 : Armistice 1945
  • Jeudi 9 mai 2024 : Ascension
  • Lundi 20 mai 2024 : Lundi de Pentecôte
  • Dimanche 14 juillet 2024 : Fête nationale
  • Jeudi 15 août 2024 : Assomption
  • Vendredi 1er novembre 2024 : Toussaint
  • Lundi 11 novembre 2024 : Armistice 1918
  • Jeudi 25 décembre 2024 : Noël

Est-ce que les jours fériés sont payés ?

Le 1er mai, jour de la Fête du Travail, est en France le seul jour obligatoirement chômé et payé par les entreprises (il y  a des professions qui font exception.) Pour les autres jours fériés, la loi prévoit que lorsque le jour n’est pas travaillé dans une entreprise, le salarié doit être payé à partir de 3 mois d’ancienneté. Si le jour férié est travaillé, l’employeur n’est pas obligé de rémunérer son employé davantage, cependant certaines conventions collectives prévoient une majoration. Il convient donc de consulter sa convention collective pour connaître sa situation. En ce qui concerne les ponts, il n’existe pas d’obligation pour l’employeur de les accorder. Si la convention collective ne spécifie pas cette particularité, l’employeur reste libre de décider. Il n’est de toute façon pas contraint de rémunérer son salarié ce jour-là. En revanche, l’employeur peut imposer un pont aux salariés.

Est-ce qu’un jour férié est un jour chômé ?

Un jour férié n’est pas obligatoirement un jour chômé. L’employeur a le droit de demander à son salarié de travailler un jour férié, à l’exception du 1er mai, jour de la Fête du travail. En effet, le 1er mai est le seul jour férié obligatoire pour tous les salariés de toutes les entreprises en France. Il est donc obligatoirement chômé et payé contrairement aux autres jours fériés. Mais si le 1er mai tombe un jour de repos habituel dans l’entreprise (par exemple, un dimanche), il ne sera pas pour autant payé et il n’ouvre pas droit à un repos complémentaire.

Portail support client